close
Contactez Notre Équipe Commerciale +212 (0) 539 340 734
العربية Français English Español

Un serial entrepreneur qui ne lâche rien

2017-10-10 11:14:04

Après un riche parcours dans l’industrie aéronautique et automobile, et 13 ans passés à la Silicon Valley, ce natif de Tanger décide en 2008 de créer STG (Secure Technologies Group Inc). Cette entreprise est aujourd’hui leader dans son secteur.

Lui, c’est la force tranquille. Au premier contact, rien ne laisse imaginer qu’on est en face d’un PDG d’une grande entreprise internationale. Jovial, accueillant et surtout très chaleureux, Adnan Ouassini fait souvent fi de tous ces protocoles qu’on connait aux grands patrons, lorsqu’il s’agit de recevoir la presse. Né à Tanger en décembre 1980, ce maroco-américain est un jeune serial entrepreneur, car il a créé plusieurs startups. En effet, il s’est très tôt embarqué dans plusieurs aventures entrepreneuriales, ce qui lui a permis d’acquérir une riche expérience notamment dans l’innovation et une plus grande maîtrise dans le domaine des technologies de la télématique. Son parcours professionnel en dit long d’ailleurs. Adnan Ouassini Sahli a débuté sa carrière dans l’aéronautique en intégrant Northwest Airlines. Par la suite, il rejoint l’industrie automobile où il mène également une carrière enrichissante notamment dans les ventes et la finance auprès de grands constructeurs du secteur comme Honda, Nissan et les services financiers de BMW. Il faut dire qu’avec un diplôme d’ingénieur de l’Université Polytechnique de Madrid et un diplôme en finance de l’Université de San Francisco, enrichis par une formation complémentaire de l’Université de Stanford, ce jeune marocain issu d’une famille de quatre enfants, qui a passé 17 ans à l’étranger, était parfaitement aguerri pour mener un parcours professionnel rempli de succès. « Nous avons eu la chance d’évoluer dans un environnement multiculturel, ce qui permet une plus grande ouverture d’esprit qui m’a été d’un grand apport lors de mes périples à l’étranger pendant 17 ans », reconnaît-il d’ailleurs lorsqu’il évoque son enfance à Tanger. Et très tôt, il s’est passionné pour les nouvelles technologies.

Une passion pour la technologie

« Nous avions eu aussi la chance d’avoir accès aux nouvelles technologies. J’avais une passion particulière pour les ordinateurs. Cela m’amusait tellement que j’avais tendance à démonter tout type d’appareils, pour ensuite les assembler de nouveau », se remémore-t-il, même s’il n’aime pas trop parler de lui. En 2008, il décide de fonder STG dans la Silicon Valley aux États-Unis. « J’ai eu la chance de passer 13 ans de ma vie à Silicon Valley, la capitale mondiale des technologies. Ayant travaillé dans le secteur de l’automobile, et en particulier au niveau de la finance et de l’assurance, j’ai toujours voulu trouver une bonne combinaison entre la finance, l’assurance et la technologie. Ainsi, Nous avons développé l’assurance télématique. Ce nouveau concept nous permet d’avoir une approche pro-active utilisant la technologie détectant les conducteurs dont la conduite laissait à désirer, afin de réduire le risque des accidents », résume le PDG de STG. Mais, comment est née cette idée ? « Quand j’habitais aux USA, je rentrais souvent au Maroc. Ce qui m’avait frappé dans le temps, c’est le nombre effrayant des accidents de la route. Encore aujourd’hui, le Maroc enregistre 4000 morts chaque année et des centaines de milliers de blessés. Ce phénomène coûte au Maroc 1.5% de son PIB. Devant cet état de fait, je voulais tout modestement contribuer à remédier cette triste situation », répond le dirigeant.

L’aventure couronnée de succès

Depuis 2008, STG trace sa route, se positionnant comme leader dans la gestion des flottes, le suivi du comportement des conducteurs, y compris la technologie de la boîte noire permettant ainsi de soutenir les compagnies d’assurance dans leur politique de moins de sinistralité. L’entreprise, grâce à sa filiale STG Maroc, équipe aujourd’hui des milliers de véhicules dans le Royaume, dans un cadre de partenariat avec le secteur de l’assurance. « Nous avions ainsi inauguré l’assurance télématique pour la première fois en Afrique du nord. Nous avons ensuite étendu notre partenariat à la CAT, l’assureur attitré du transport public », détaille, avec fierté, Adnan Ouassini Sahli. STG continue de tisser sa toile, avec des partenariats avec Maghrebail, le spécialiste du crédit bail au Maroc ou encore la marque de camion MAN. En ce qui concerne les perspectives, STG voit grand pour son avenir. L’entreprise se prépare, en effet, à lancer plusieurs offensives sur le marché africain. « Nous avons aussi l’objectif d’étendre nos activités au reste du continent africain dans l’esprit de l’initiative royale Sud-Sud. Nous sommes présents en Côte d’Ivoire et avons décidé d’assurer notre présence en 2017 dans plusieurs pays comme le Sénégal, le Mali, la Guinée et bien d’autres. Nous avons l’intention de partager avec nos partenaires africains notre savoir-faire en matière de l’industrie télématique », conclut le PDG de STG.

Bio Express

1980 : Naissance à Tanger

2008 : Création de STG à la Silicon Valley

2017 : Implantation dans plusieurs pays, notamment en Afrique subsaharienne

Écrit par challenge.ma